Bergerac
Nuageux
10°C
 

Duras
Nuages intermittents
10°C
 
Logo Bergerac Duras

Devenez un expert

« L’art de la dégustation » est une expression très employée dès que l’on parle de vin, mais comment s’y prendre ?

La dégustation est généralement décomposée en trois temps : l’examen visuel, l’examen olfactif et l’examen gustatif.

L’examen visuel

Les vins rouges

La couleur du vin apporte des informations précieuses, elle vous permettra d’avoir une idée approximative de l’âge du vin. Un vin jeune a une teinte plutôt rouge violacée. Plus il vieillit plus sa couleur tend vers un rouge cerise. Attention, certains cépages peuvent être trompeurs, par exemple le Cabernet Sauvignon a une couleur très violacée jeune et devient orange en vieillissant.

Les vins rosés

Les vins rosés changent de couleur en fonction du cépage utilisé, de sa maturité et du temps de macération avant le pressurage. Les rosés de Bergerac ont tendance à être plutôt de couleur foncée.

Les vins blancs

Les vins blancs ont une couleur plus difficile à analyser, elle varie en fonction du cépage et de son oxydation. Plus un vin blanc est protégé de l’air durant son élaboration plus il sera pâle. Les vins blancs jeunes ont de légers reflets verts et deviennent dorés en vieillissant, puis prennent une couleur ambrée quand ils sont âgés.

L’examen olfactif

L’examen olfactif du vin se décompose en deux étapes : le premier nez et le second nez.

Le premier nez, c’est votre première impression, il s’agit de savoir si vous appréciez sans rentrer dans les détails. Si dès le premier nez des arômes apparaissent de façon immédiate c’est que le vin est considéré comme « ouvert ». Dans le cas contraire, il sera considéré comme « fermé ».

Le second nez  vous permettra de découvrir les arômes. A ce moment là, n’hésitez pas à faire tourner le vin dans votre verre afin de le mettre en contact avec l’air et de libérer les arômes qu’il renferme. Après avoir aéré votre vin, poussez votre analyse sensorielle afin de comparer les odeurs à des familles d’arômes : fruité, floral, végétal, épicé, boisé, etc.

L’examen gustatif

L’examen gustatif est la finalité de la dégustation, c’est à cette étape que vous réalisez si le vin correspond à votre imagination suite à l’analyse visuelle et olfactive réalisée. En bouche vous allez percevoir les arômes, le goût (amertume, acidité, sucré, salé) et les sensations tactiles (alcool, astringence, température, volume, gras).

En général vous allez d’abord ressentir l’acidité, puis le fruit, suivi du gras, de l’alcool et enfin l’amertume et les tanins.

Apprenez-en d’avantage avec l’Ecole des Oenophiles