Bergerac
Brouillard
5°C
 

Duras
Nuageux
3°C
 
Logo Bergerac Duras

Foire Aux Questions (ja)

Qui finance l’interprofession ?

Le CIVRB est financé par :

Une taxe parafiscale, fixée dans le cadre de la Loi de Finances.

Une cotisation interprofessionnelle, ou plutôt une cotisation volontaire obligatoire, que nous déterminons et appliquons après accord des Ministères de tutelle. Ces  taxes sont perçues sur les mouvements de commercialisation des vins. Notre assise financière repose donc sur le volume de vin mis en marché et non sur le volume de récolte.

 

Quelles sont les missions du CIVRB ?

Le C.I.V.R.B. a différentes missions d’ordre économique, technique et de promotion :

Promotion : 75 % de son budget global. Valorisation et promotion des produits sur les différents marchés par des actions collectives de communication et d’information du consommateur.
Economique : Organisation et Harmonisation des pratiques et des relations professionnelles en usage. Gestion de la production et du marché. Connaissance de l’offre et de la demande. Adaptation et régularisation de l’offre. Mise en œuvre, sous le contrôle de l’Etat, des règles de mise en marché. Transparence du marché par la collecte des données, l’élaboration et la publication de statistiques.
Technique : qualité des produits. Etablissement des normes techniques et de programmes de recherche appliquée de développement. Réalisation de travaux de recherche et d’expérimentation sur le produit, à ses différents stades d’élaboration en vue de répondre aux exigences de qualité, santé et environnement.

 

Combien de viticulteurs compose le vignoble de Bergerac ?

Il y a 900 viticulteurs.

 

Combien d’appellations y a-t-il dans le vignoble de Bergerac ?

Il y a 13 appellations.

 

D’où proviennent les informations ?

Les informations publiées dans le site du « C.I.V.R.B» sont contrôlées et fournies par le conseil interprofessionnel des vins de la Région de Bergerac.